CPF de transition professionnelle : de nopuvelles structures

CPF de transition professionnelle : de nouvelles structures

Le CPF de transition professionnelle finance des formations certifiantes, éligibles au Compte personnel de formation, pour les salariés qui souhaitent changer de métier ou de profession.
Dans chaque région, une commission paritaire interprofessionnelle (CPIR) – appelée association Transition Pro (ATpro)- est mise en place pour instruire les demandes de prise en charge financière du CPF de transition professionnelle : 18 structures seront agréées au 1er janvier 2020.
Ces structures assurent également l’information du public sur cette modalité de la formation professionnelle.
Elles attesteront aussi du caractère réel et sérieux des projets de reconversion des démissionnaires souhaitant bénéficier du versement de l’Allocation de retour à l’emploi (ARE).

Formation : du nouveau dans l’organisation

Outre de nouveaux opérateurs régionaux pour les conseil en évolution professionnelle (CÉP) et pour le CPF de transition professionnelle, l’organisation de la formation professionnelle évolue sur deux points au 1er janvier :
du côté du Compte personnel de formation, la gestion de son financement est transférée entièrement à la Caisse des dépôts.
du côté de l’Apprentissage, le système bascule entièrement sur un financement au coût contrat : chaque contrat d’apprentissage bénéficie d’un financement fixé par les branches ou France compétences, connu par les CFA et stable pour deux ans, sans limite de volume, et assuré par les OPCO et France compétences.
Pour rappel, l’apprentissage et la formation professionnelle ont été transformés par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Liens

Laisser un commentaire

Défiler vers le haut